Veux, le veux tellement si vous saviez ...

16 octobre 2012

What the fuck ?!

20sur20[1]

[La plus intello des connes]

 

Vous êtes tous un peu jaloux, non ? Allé avouez le ! Ca se voit, vous êtes en train de gambergé. Vous vous demandez comment en ayant rien révisé et en étant defoncéz j'ai réussi à obtenir la meilleur note, c'est-à-dire 20. En tout cas ne vous inquitez pas, demain on nous rend les contrôles en "Gérer", vous allez vous refaire. Parce-que à celle la je n'ai pas décidé de vous surprendre. Petite insolent était la, elle a repris sa place. Cette abrutie a viré l'autre qui me rapproche tant de vous.

Posté par Cam 13 à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 octobre 2012

Je l'ai lu dans mon joint: les fumées prédises l'avenir ¤ Amour de pet' ¤

Défoncé, titubant dans la classe. Je plane de table en table, tenant le stylo du bout des doigts. Je suis loin de vous, loin de tout. La prof la vu, elle essaye de me faire descendre de mon nuage : "Mais vous faites rien vous ! Vous êtes complétement ailleurs." Boum en plein dans le mille, la phrase resonne dans ma tête, la réponse se fait attendre. Tout est beau, tout est bien. Aucune rebellion, je ne réponds pas; je sourie d'un genre "moi-aussi-ca-me-dépasse-faut-pas-m'en-vouloir".  

J'ai besoin de cette merde pour vous supporter,vous aimer un peu plus et vous detester un peu moins. Une bouffée et la vie devient soudain plus facile, la réalité est a présent moins réelle. La fumée prend la forme de son visage, notre relation devient supportable. Robin n'est plus un fardeau, il apparait comme une fumée légère et inoffensive.

La chose a arrêtée de me faire des trous dans la tête. Ce mal de crâne a disparus, comme tuer par la resigne. Degoulinant sur moi comme un antidote me protégeant de ses histoires qui, chez moi, tourne jamais rond. Me transpercant comme pour mieux me protégé du monde, du mal en me recouvrant afin que je ne puisse plus me nuire. 

 

 

joint[1]

Posté par Cam 13 à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2012

Fétichiste du miroir

21h27:

 

Maman ma supplié d'arreter et de venir sur le canapé avec eux. Elle m'a sorti un argumentaire en béton, on sentais qu'il avait était préparé. Depuis longtemps elle le récitais dans sa tête; la pauvre mère, elle bouillait. Cependant j'ai continué a laver mon miroir, pour vous dire la vérité je ne pouvais plus m'arrêter. Je voulais qu'il n'y est plus aucune trace, aucune tâche pour que quand je verrais mon reflet plus rien en me dérange. J'ai longtemps gardé espoir, juqu'a ce qu'il n'y est plus de St Marc. C'est a ce moment la que j'ai compris. Compris que ce n'était pas mon miroir qui était sale mais moi qui était dérangée.

 

photo-jnbarak-144[1]

Posté par Cam 13 à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2012

Nombreux était ceux qui n'avait pas compris ce qu'elle avait voulu dire. Le peux qui avaient compris ne l'avais pas cru. Elle partie quand même, pour vivre loin et essayer par la même occasion de vivre bien. Elle jura de ne plus jamais revenir. Même si ça lui coûterai et que ça lui ferai mal, elle savait que cette douleur serait plus supportable que la dernière.

Ne la voyant pas revenir les uns et les autres pensèrent qu'elle était morte. Que le diable avait eu raison d'elle car elle avait trop jouer. C'était trop tard à présent, pour eux elle avait perdu. Mais leur raisonnement était faux. Ils n'avait vraiment pas compris que en quittant tout elle allait revivre, enfin.  

292102_349493701778349_537136034_n[1]

Posté par Cam 13 à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2011

"J'aurais aimé"

J’aurais aimé écrire « Connards » sur tous les murs de ma chambre.

Avec des centaines de milliers de « s ».  Dédicacé juste pour eux, eux et ma putain de haine autour.

41604654567274728302488n1[1]

Posté par Cam 13 à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 août 2011

En ce moment je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête, j'ai l'impression que ce n'est plus du tout la fête. J'ai en moi tant de blessures qui ont du mal à partir, l'expliquer c'est délicat je préfère vous mentir. J'ai trop souvent cru en vos choix pour si peu de résultats, j'me suis battue même si parfois je n'y croyais pas. J'ai cru aimé certaines choses qui m'ont fait pousser des ailes. Je me suis ensuite trouvé stupide noyé dans mon arc-en-ciel. Alors comment m'expliquer ? Vous êtes tous INCAPABLES de me tendre la main sans que vos paroles m'accablent. A quoi bon se relever quand ils me disaient que des peines et du mal on s'y faisaient ? J'avais crue toutes choses et mon coeur fut trop déçu, ne me faites plus croire en ça désormais je n'y crois plus.

J'ai retenu un message : la roue ne tourne que dans un sens. J'ai eu toutes situations détesté, désiré ou regretter. J'ai l'impression que mon esprit et mon coeur volent en décalé. Je veux tant retrouver l'espoir. Comme on dit l'espoir fait vivre , tant de fois je me laisse croire que la vie me rend si ivre. Moi qui ne me laisse pas faire autour de malhonnête. Moi qui me trouve aujourd'hui perdue comme une marionnette.

 

Photo0186

Posté par Cam 13 à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2011

Et je m'en veut - Patricia Kaas

J'ai jamais su dire je t'aime
Et je m'en veux tellement parfois
Que ça te fasse de la peine
De passer à côté de ça
Mais j'ai bien trop de mémoire
Pour simplement pouvoir le dire
Les contes de fées sont des histoires
Qu'on raconte pour vous endormir

Et j'men veux du mal que j't'ai fais
J'men veux du mal que t'as pour moi
Ton regard qui brille, je le connaisSeul sur un banc
Je m'en veux de t'en vouloir comme ça
Mais c'est plus fort que moi

Je n'arrive pas à te rendre
Tout cet amour que tu me donnes
J'ai beau vouloir m'en défendre
Les souvenirs vous emprisonnent
Rien ne se sépare, ni ne se rattrape
Et encore moins quelques secondes
Mais sache que si je t'aime, non ce n'est pas
Seulement pour m'avoir mise au Monde

J'ai jamais su dire je t'aime
Même à ceux que tu n'aimais pas
Pourquoi on en revient toujours aux mêmes
Rancunes qu'on a au fond de soi
Je ne voudrais pas passer à côté
De mots aussi simples que ça,
Un jour je te les dirai
Avant que l'amour ne soit trop tard

Posté par Cam 13 à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2011

Désolée Chérie

Je suis désolée . Sincèrement désolée de te faire autant de mal. 

Je me déteste de t'avoir fait pleurer. De ne pas avoir trouvé les mots, de t'étouffer dans ton chagrin quand je t'ai prise dans mes bras.

Je suis confuse de t'avoir voulu puis quittée, de te reprendre et de te lacher.   

J'ai honte d'avoir adoré notre histoire, de la trouver passionnante tous ca parce-que je jouais comme souvent, comme une gamine. Photo0466

Navrée de t'avoir plu et de ne pas t'avoir aimée. Navrée d'être instable sentimentalement .

Navrée Alexane... 

 

 

Posté par Cam 13 à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2011

SuPeRbUs

Donne-moi ton visage8f5335b8_1_

            Ton attitude
Tous tes désirs et ton âge

           Donne-moi ton sourire
Ta façon d'être
           Et ta façon de le dire
À quoi tu penses ?

            À quoi tu joues ?
Comment tu danses ?
           Et comment tu te fous
De tout, je penses
            À quoi tu joues ?
Comment tu danses ?
           Comment tu te fous de tout !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Cam 13 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2011

Et je me fous du temps qui presse, du temps qui passe. De la maladie de ma Jeunesse

J'ai enfin compris mais je n'ai encore rien changé. J'ai promis mais je n'ai toujours rien fait

 

 

 

:D

Posté par Cam 13 à 19:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]